avril 5

Plaquette École prophétique 2024-2025

Être apôtre, c’est avant tout avoir reçu une onction apostolique. L’onction engendre la fonction et l’onction elle-même accompagne l’appel (Appel → Onction → Fonction). 

L’onction apostolique est nécessaire pour bâtir l’Eglise correctement et pleinement.

Critères pour discerner les ministères apostoliques.

1. La personne : avant toute notion de ministère, quelles sont les caractéristiques inhérentes à la personnalité de l’apôtre ? 

  • Concernant le caractère : son identité est saine, restaurée. Son ministère n’est pas un moyen de reconnaissance.
  • Il est en sécurité intérieure et il apporte la sécurité.
  • Il est stable et mature dans sa personnalité.
  • Il est désintéressé.
  • Il est patient et plein de douceur. Il est enseignable.
  • Il a une capacité de relation et de soumission, d’interdépendance ; il sait rendre des comptes.
  • Son autorité se manifeste par un caractère paternel, Il est motivé par l’amour, sans autoritarisme.
  • Il a un esprit de service.
  • Il répond aux critères de 1 Timothée 3:4. 

2. La nature du ministère :

– La révélation qu’il a reçue de Christ lui procure un mandat, qui fait de son ministère un fondement pour l’église (Ephésiens 3:3-5) ;

– Il est capable d’identifier d’autres ministères ; Il forme et amène à la maturité divers ministères pour sa génération et les suivantes ;

– Il est un constructeur, un sage architecte, un stratège, c’est-à-dire qu’il a une vision globale : pour l’Eglise et pour la société ; pour l’individu comme pour la famille ; pour sa nation comme pour les nations (1 Corinthiens 3:10-11) ;

– Il est préoccupé par le mandat du Royaume de Dieu et par l’implantation d’églises ;

– C’est un pionnier, qui est allé et qui va vers de nouveaux territoires, qu’ils soient géographiques, sociaux, culturels ou spirituels, en posant le fondement de l’Évangile dans toute sa dimension ;

– Il a conscience de la sphère d’autorité dans laquelle il est appelé à évoluer (2 Corinthiens 10 :13-14) ;

– C’est un catalyseur, capable de rassembler et de relier des personnes et des ministères différents autour d’objectifs communs, dans divers domaines ;

– Il est caractérisé par sa foi ; ce ministère est souvent accompagné de signes, de prodiges et de miracles ; (2 Corinthiens 12:12) 

– Le ministère apostolique se manifeste souvent d’une manière plus précise après qu’il ait exercé dans l’un des autres ministères d’Éphésiens 4:11. 

Les marques de l’onction apostolique sont :

1. l’humilité : l’apôtre est vrai, il ne se vante pas. Il ne cherche jamais à dominer les autres. Il sait ce qu’il est, en fonction de sa position devant Dieu, sans prétention. 

  • Il a appris à s’asseoir aux pieds de ses frères pour recevoir la contribution de leur ministère ; il a aussi l’humilité de recevoir d’eux la correction et le reproche, lorsque c’est nécessaire (Galates 2:11-16, 2 Pi 3:15).
  • Il sait donc avoir des relations « de pair » avec les autres : ce n’est pas un homme borné à des rapports « verticaux ». La crainte et la peur – générateurs de fermeture et d’isolement – ne contrôlent ni ses amitiés ni ses relations.

2.  Esprit de service : Il fait constamment preuve d’un esprit de service envers les autres. 

3- Persévérance : Il est persévérant, il sait qu’il est appelé à payer un prix élevé en termes de douleurs et de souffrances (2 Corinthiens 4:6, 11:16, 12:10 ; Philippiens 3:10 ; Galates 6:17 ;1 Timothée 3:3) pour mener à bien sa charge.

4. Vision : elle n’est pas seulement fixée sur l’Église, mais sur le Royaume. L’apôtre regarde au-delà de son ministère et de son église, il a une vision large du Corps de Christ.

5.  Influence : Les apôtres sont des gens d’influence.

6.  Autorité : l’autorité d’un apôtre n’est pas imposée,  elle est reconnue et acceptée. 

7. Onction : elle lui permet d’accompagner, coordonner et veiller sur le bon fonctionnement des autres ministères et des églises. 

Chaque église et chaque pasteur devraient bénéficier d’un accompagnement apostolique. 

8.  C’est un ministère de percées : le ministère apostolique permet aux autres d’ouvrir de nouvelles perspectives et de progresser sur de nouveaux terrains. Il attire d’autres églises. 

9. Il est habité par le désir de l’unité : c’est-à-dire, des rapports justes entre les croyants, entre les ministères (dont il a compris le rôle stratégique) et entre les églises locales. Il a saisi l’importance du relationnel dans la vie de l’église.


Tags

Apôtre


Vous aimerez peut-être...

>
Success message!
Warning message!
Error message!